La médiation

Ce qu'est la médiation
  • La médiation offre un cadre sécurisé pour accompagner les personnes en situation conflictuelle à trouver des pistes d'accord ou de ligne de conduite pour le future. Il s’agit d’un processus structuré, à durée limitée, dans le cadre duquel chacun est volontairement et librement impliqué.

  • En situation de tension ou situation conflictuelle, la médiation aide à empêcher l’escalade de la crise ; elle permet d’accueillir les émotions et d’apaiser la situation de tension à court terme et de penser les relations éventuelles dans le future.

  • La médiation est un mode alternatif de résolution de tensions ou conflits.

  • Elle offre une alternative aux procès judiciarisés. Les accords obtenus en médiation peuvent être homologués par la justice et tenir lieu de jugement.

  • La médiation s'est développée pour pallier aux manquements de la justice en proposant une façon d’œuvrer à une justice juste et équitable, dans un esprit d’apaisement.

  • En Belgique, la médiation a été insérée dans le Code judiciaire par la loi du 21 février 2005 modifiant le Code judiciaire en ce qui concerne la médiation.

 

Principes :

  • Démarche volontaire : chacun y participe volontairement et librement.

  • Confidentialité : toute discussion, échange, écrit, etc. restent confidentiels ; seules les parties présentes en médiation et le médiateur savent ce qu’il s’y est dit.

  • Impartialité et indépendance du médiateur: il ne prend pas parti, n’influence en aucun cas, et ne conseille pas; il garde une posture neutre et totalement indépendante.

  • Démarche de co-construction mutuelle ; pas d’attitude belliqueuse, ni litigieuse.

  • Esprit de bienveillance et de respect.

Pourquoi la médiation?
  • Pour élaborer des accords « sur-mesure » et personnalisés en cas de conflits: elle permet aux personnes de co-construire et définir elles-mêmes leur accord, de l’adapter pour se rapprocher au maximum de ce qui leur semble le plus juste et équitable pour chacun, et donc le plus viable dans sa mise en pratique dans le future. 

  • Offre un cadre sécurisé : par la confidentialité et l’esprit de respect mutuel, la médiation offre un cadre rassurant et encourageant pour créer un climat d’apaisement des émotions fortes et pour co-construire une nouvelle dynamique de dialogue. Il ne s’agit pas pour autant d’analyser en profondeur les émotions, les aspects psychologiques, ni de revenir en profondeur dans le passé.

  • Offre un espace et un temps pour discuter des problématiques en cause, de façon pragmatique, tout en accueillant les souffrances et les craintes liées à la situation conflictuelle.

  • Permet aux personnes de garder le contrôle sur l’accord final et de se projeter dans le future de façon pragmatique en élaborant les mesures concrètes de modus operandi post-conflit.

  • Rapidité, simplicité et flexibilité du processus et couts.

  • Souvent dans l’intérêt des relations futures et dans l'intérêt de l’environnement qu’il soit familial, professionnel, de voisinage, médical, etc.

  • Permet de gérer des urgences, de discuter en plusieurs langues, permet de déterminer ensemble les priorités des sujets à discuter.

  • Homologation: l’accord de médiation final peut être homologué par un juge pour recevoir une force exécutoire. (Explication: Puisque l’accord de médiation est une convention entre deux parties, cette convention n’a pas de force exécutoire en soi : si l’une des parties n’exécute pas l’accord volontairement, la partie récalcitrante ne peut pas être forcée à l’exécution sur base de l’accord. L’accord de médiation peut être soumis au juge par une partie au moins avec la demande de lui accorder la force exécutoire. L’accord homologué peut être remis avec la décision du juge à un huissier de justice en vue de l’exécuter contre la partie défaillante).